CFA2 - Le déclic pour l'ES PENNOISE ?

29 novembre 2012 - 23:08

Deuxième victoire de la saison pour l’ES Pennoise qui sort la tête de l’eau au classement.

               Au regard du contexte de ce match, ce résultat prend une toute autre valeur…nous sommes partis avec seize joueurs dont certains n’étaient pas au mieux de leur forme, comme De Santi, blessé, ou Saidane, grippé." explique le coach de l’ES Pennoise. Cela s’ajoute à un nombre incroyable de blessures et quelques suspensions. Lors du déplacement au RCO Agathois, ce ne sont pas moins de cinq blessés et trois suspendus qui manquaient à l’appel. Pour comble de malchance, Fassassi, joueur important pour l’équilibre de l’équipe, s’est blessé. Le verdict reste à confirmer mais il semblerait que le milieu défensif pennois se soit sectionné un nerf du pied. Le staff technique est donc impatient de pouvoir compter sur une infirmerie moins garnie. "Cette situation nous handicape réellement car les joueurs qui reviennent de blessure ont besoin de temps pour retrouverle rythme. Par ailleurs, nous avons beaucoup recruté à l’intersaison et les indisponibilités ne facilitent pas l’amalgame entre anciens et recrues. Ce qui nuit à notre cohésion collective. " ajoute Mohamed Sadani.


"Notre groupe a vraiment de la qualité..."

Un déclic pour les Pennois ?
Un déclic pour les Pennois ?
Mais au final, les partenaires de Le Gall sont bel et bien revenus de l’Hérault avec les quatre points de la victoire. "Nous étions au pied du mur et finalement cela nous a servi pour trouver les ressources d’une saine réaction. Nous avons réalisé un match propre, solide, sérieux, avec un état d’esprit que nous n’avons pas toujours eu depuis le début de saison. Cela nous conforte dans l’idée que notre groupe a vraiment de la qualité mais encore faut il y mettre l’implication suffisante pour s’exprimer." complète l’ex ciotaden. C’est aussi grâce à un jeu plus direct que l’ES Pennoise a trouvé l’efficacité. L’accession en CFA2 s’était bâtie sur un jeu léché, offensif et varié sur le plan technique. Les contingences du CFA2 nécessitent peut être d’être plus pragmatique, surtout lorsque l’expérience de ce niveau demande à être enrichie.
C’est peut être aussi ce jeu plus vertical qui a favorisé la présence au nombre des buteurs de deux joueurs en quête de confiance ou de repères. D’Acunto est resté longtemps sans jouer et De Santi, buteur dans l’âme, a enfin retrouvé le chemin des filets. De quoi faire réfléchir Mohamed Sadani et Jean François Secondi sur le plan de jeu à adopter, samedi prochain, face au FC Vaux en Velin...

 

 

Commentaires

Aucun événement